mardi 4 juillet 2017

Espaces redéfinis... pour l'instant

Normalement, je ne bouge plus d'étagères !
Voilà ce que cela donne.

samedi 1 juillet 2017

Signalétique, quand tu nous tiens !

Changer les étagères et les livres de place, c'est bien, mais il faut aussi changer la signalétique.

J'ai déjà cité cet article, où des étudiants en Beaux Arts ont créé des pancartes qui me font baver d'envie : http://www.formes-vives.org/blog/index.php?2011/12/04/508-workshop-beaux-arts-de-rennes-1
On va s'y coller la semaine prochaine, et faire des prototypes en carton pour voir ce que ça donnerait en beau.
Pour les différents rayons de romans, je vais peut-être aussi utiliser en symbole des livres connus parce que adaptés en film (Harry Potter, Hunger Games, Nos âmes contraires...) ou des personnages connus (James Bond). Je ne sais pas trop encore.

Pour l'ordre alphabétique des romans, j'ai eu l'idée il y a bien des années d'utiliser les anciennes boites de VHS pour créer des séparateurs entre les lettres de l'alphabet. Mais les élèves ne les voient plus. Je pense chercher une solution pour les colorer davantage, par exemple.


Un responsable de bibliothèque, lui, a trouvé un moyen infaillible pour qu'on ne lui demande plus "où sont les B"...
Je n'ai pas trouvé l'origine de l'image, c'était avec plein d'autres bonnes idées sur ce genre de pages.

Si on veut vraiment que les élèves voient les lettres sur les tablettes, y'a pas mieux ! Mais cela prend beaucoup de place.

Peut-être plutôt sur des étagères de livres documentaires, avec les grands thèmes ?


Je tente aussi les serre-livres décorés, pour attirer l'attention sur les romans disposés maintenant un peu partout selon leur thème :
Je teste d'abord en moche, pour voir la taille et choisir une éventuelle couleur.
J'ai vu que c'était trop petit, je vais les agrandir et les faire colorier par les Z
 
J'aimerais aussi piquer une idée que j'ai trouvée quelque part (sans que j'arrive à retrouver l'article d'origine. Si le César en question se reconnaît, qu'il se fasse connaître !)
Une bibliothèque a créé des hashtag qui permettent d'afficher sur les tablettes des conseils de lecture.
Par contre, je n'ai pas la moindre idée de la technique à utiliser, ni si c'est possible hors connexion. Je pense mettre les coachs sur le coup.
Mais si vous avez des conseils, je prends.

En circulant sur Internet, et notamment Pinterest, on tombe sur beaucoup d'idées d'écoles anglo-saxonnes, qui mettent en place des bacs à livres et des étiquettes totalement différentes de ce qu'on fait dans nos CDI et bibliothèques. Mais peut-être qu'on trouve ces rangements en école primaire ou maternelle.
Par exemple un classement alphabétique où les lettres sont codées en couleurs de l'arc en ciel. Impossible qu'un livre soit mal rangé !
Des tas de bacs plastiques et d'étiquettes colorées. Idem ici.
Avec des explications sur les blogs des collègues.

samedi 24 juin 2017

Arrêtons les bêtises !

Je m'absente des réseaux trois jours, et je découvre à mon retour plein de bonnes nouvelles.
Pour aider les enseignants à faire réussir les élèves, notre ministre a décidé d’arrêter les bêtises :
couverture du 22 juin 2017

Il vient donc de sortir coup sur coup trois mesures qui vont tous nous sauver.

mardi 20 juin 2017

Limoges me voilà !

Demain, je pars à Limoges, pour rencontrer plein de profdoc !
Vivement !









Mise à jour après mon retour : 

Clairementdoc à Limoges, c'était un peu Bécassine en voyage...

C'était la première fois, véridique, que je prenais le train et le métro toute seule.
Je ne me suis même pas trompée une seule fois !
Bon, j'ai raté quelques trucs, comme de mettre des livres sur ma liseuse... Ne riez pas, ça arrive à des gens très bien.
Cela m'a permis de commencer le nouveau Vargas : merci Marie pour ce conseil d'achat plus que judicieux. Quel délice !

Il faisait beau, les gens étaient accueillants, l'organisation parfaite, y'avait plein de profdoc et plein de Claire, la journée était super riche.
J'en repars reboostée, avec plein d'idées de billets, et d'activités.
Merci aux organisateurs pour l'invitation.
Les voyages forment les jeunesse.
Mais non, il fait pas chaud !

jeudi 15 juin 2017

Faut-il douter de tout ?

(spéciale dédicace à ma grande fille, en train de plancher à l’instant sur son sujet de philo !!)

Cela fait quelque jour qu'une idée me taraude.
En cherchant des infos sur les classements des bibliothèques (cf billets précédents), j'ai trouvé beaucoup de ressources via des sites de médiation entre l'information et les usagers, créés par des bibliothécaires.
J'avais découvert ce type de service grâce à Silvae, un bibliothécaire engagé et passionnant. Par exemple : Eurekoi de la bibliothèque de Pompidou, Le guichet du savoir de la bm de Lyon.

J'ai mis cela en relation avec une remarque lue sur un compte rendu de journée de doc. Le collègue se demandait quelle place allait être la sienne, depuis qu'internet était accessible de partout dans son lycée, et depuis que les collègues avaient pris en charge la formation des élèves à l'info-doc.
Il faisait une conclusion de type "c'est la mort du CDI".

Et là, je me suis demandée s'il ne fallait pas, à l'image de ces bibliothécaires innovants, sortir d'une parenthèse de 10 ans, maintenant que tout le monde a été autonome et a bien googlé à en être dégoûté.
10 ans pour nous faire croire qu'il fallait rendre les élèves autonomes, qu'il fallait maintenant faire en sorte qu'il puissent se passer de médiation, puisque l'info est accessible à tous.

Si c'était le cas, pourquoi des professionnels de l'information poseraient des questions à d'autres professionnels de l'information ?
Oui, je sais, j'aurais pu continuer à former les élèves à esidoc, sans me poser toutes ces questions ! Mais quoi que je fasse, 5 élèves par génération s'en sert ! Je continue ?
Imaginez qu'à la place de toutes ces activités visant à transformer tous les élèves en bibliothécaire et en documentaliste (les moteurs de recherche, les logiciels documentaires, la dewey) et à faire d'eux des douteurs professionnels (attention, tout est faux, il y a des fake news à tous les coins de souris ! Doutez de tout !), imaginez qu'on leur dise : tiens, voilà un document, tu t’assoies là et tu le LIS pour le COMPRENDRE.

C'est fou, non, comme idée !

Imaginez que quand un élève nous demande un livre sur les abeilles, on ne lui réponde pas : "tu as appris à chercher dans esidoc, je vous ai montré la dewey, cherche tout seul. Et pense bien à cliquer sur documentaire à droite dans la zappette."
Imaginez qu'on lui fournisse un livre documentaire et un article de magazine, et qu'on lui conseille d'aller discuter avec Mathieu, le surveillant, il s'y connaît en abeilles ! Au lieu de chercher un document, il chercherait des informations. Le CDI deviendrait le Centre qui Donne des Informations.

Imaginez qu'on fasse 15h de lecture en 6e, au lieu de 15h de formation à la recherche doc !
N'imaginez plus. C'est ce que je vais tenter l'an prochain, je vous dirai si j'ai eu raison de douter !

J'ai combien, M'sieur Descartes ?
http://www.philomag.com

Dernière minute : je viens de lire les sujets de ma fille...
     Suffit-il d’observer pour connaître ?
     Tout ce que j’ai le droit de faire est-il juste ?
Bon, ben je m'en vais ranger mes BD !!!  
Je commence plus tard le jeudi, j'ai juste eu le temps d'un petit billet, pour faire semblant de raisonner. Mais ça aussi, c'est un métier !

vendredi 9 juin 2017

Les photos 1 semaine après le début du chantier

Qu'est-ce que je suis contente !

Voici quelques vues.

Ne faites pas attention aux piles, ni aux affichages, qui devront subir une sacrée cure de jeunesse. Je vais maintenant fouiller côté signalétique moderne, peut-être en street art ?? http://www.formes-vives.org/blog/index.php?2011/12/04/508-workshop-beaux-arts-de-rennes-1 C'est pas chouette, ça ?


jeudi 8 juin 2017

Chantier de réflexion collective, la suite

J'ai sacrément eu raison d'appeler cette nouvelle activité "chantier"...
Heureusement que je n'ai plus aucune séance d'ici la fin de l'année. Vive la réforme, qui va me permettre de faire lire davantage les élèves.
Et je suis à peine ironique, preuve que j'ai bien avancé depuis 1 an !
Je me trouve finalement assez bien dans ce rôle et cette réflexion, que je suis la seule à pouvoir instiguer au collège. Qui d'autre aurait l'idée de bousculer l'ordre alphabétique ou la Dewey ??